Catégories Nos lecteurs vous écrivent, Soirée Gentle

Un trio grâce à une soirée Gentle


trio-Candaules
[Inédit chez Gentle : cette histoire - vraie nous assure-t'on - nous est proposée 
par un couple présent lors de la soirée Gentle du 6 décembre 2016, qui nous demande
 de la mettre en ligne au jour et à l'heure jour où la rencontre réelle va se 
produire ! C'est une idée bien chaude que l'on a adorée 😉
Les prénoms ont été changés, pour conserver l'anonymat des membres Gentle. 
Nous espérons avoir un texte après cette première expérience de trio HHF...]

02H30 – Paris, fin de la soirée Gentle

Charles me plait
Je plonge dans l’ambre des yeux de John. J’ai appris à lire en lui.
Un voile, un soupçon de jalousie, éclipsé en une fraction de seconde par une intense réflexion. Il ne dit rien. Je ne renchérit pas.
Je sais que nous en parlerons le moment venu.
Nous attendons notre UBER en silence.

21h00 – Paris , quelques heures plus tôt

Bonjour, moi c’est Charles
Je suis devant le bar, prenant l’air, impatiente de découvrir ce que nous réservent nos sympathiques hôtes.
Une discussion pourrait me détendre… Nous évoquons alors sans gêne nos impressions sur les clubs parisiens à la mode…
Ses remarques sont pertinentes, drôles. Je suis à l’aise.
Il ne me drague pas, je ne sens pas piégée. Une conversation intime sans arrière pensées salaces, quel paradoxe.
Il est presque l’heure, je vais dégommer mes appréhensions dans un dernier verre. Il veut me l’offrir… Je n’aime pas être entretenue, je n’aime pas qu’un homme inconnu me paye un verre… et pourtant la seule chose qui sort de ma bouche est
oui, merci, un bordeaux s’il te plait
Quelle audace, je ne me reconnais pas.
Je rejoins John.
On vient de m’offrir un verre
John sourit de son beau sourire bienveillant :
coquine!

11h00- Montrouge , le lendemain

Je me réveille la bouche pâteuse, les neurones noyés dans la cachaça. Je n’irais pas bosser , tant pis. John est à son bureau, concentré …
Cet homme me fait toujours autant chavirer 10 ans après.
Je m’approche, l’embrasse et m’affale sur le canapé. Je suis hypnotisée par les petits pandas imprimés sur ma culotte…
Gentle m’a donné ses coordonnées : je viens d’écrire à Charles
…mon coeur s’emballe
Tu lui plais
…mon pouls s’accélère
Il est partant pour un trio… mais souhaite réfléchir
… mon corps brule
Tu es rouge comme une pivoine ma chérie
se moque impertinemment John.
Comment lui avouer que l’alcool n’a fait que me faire verbaliser des pensées qui n’auraient dues être que miennes?
J’ai le vertige, je me sens gauche, timide, une ado trentenaire portant une petite culotte panda. Je suis perdue, état qui ne m’est pas familier.
Nous aurions pu en discuter non?
fut la seule réponse valable que je fus capable de lui fournir.
Il me rappela, calme et souriant, nos fantasmes évoqués dans la pénombre, ceux qu’ils me murmuraient à l’oreille, ceux qui inondaient mon corps d’une vague de plaisir.
Non, vraiment je souhaite oublier cette idée obsédante…
…et fermer les yeux
…et être possédée par plusieurs hommes
…et me laisser aller, ne plus savoir à qui sont les mains qui écartent mes cuisses
… non, il ne faut plus y penser

 

Vous souhaitez vivre des choses aussi intenses, vous aussi ? Inscrivez-vous à la newsletter pour être informé de la prochaine soirée !

23h00- Montrouge

Charles est d’accord, nous nous verrons mardi prochain
John me prend par la taille, me dévêt sans concession. Ma peau se hérisse au contact glacé de la table du salon.
Dis moi ce que tu feras avec lui
Je le fixe intensément
je ne sais pas, raconte moi
dis-je par bravade.
Mes poignets sont entravés par ses mains douces et puissantes , sa voix chaude me murmurera bientôt une nouvelle mélodie érotique.
Je le sais, je le sens, déjà mes tétons se durcissent, mon sexe le demande. Je suis prête à jouir de ses mots.
4 mains te déshabillent doucement… Tu es gênée, tu te demandes ce que tu fais là… à nu dans cette chambre d’hôtel.
2 paires d’yeux détaillent toute ta beauté, ma femme,… tu rougis, tu ne sais pas encore ce qu’il t’attend.
2 doigts écartent délicatement ta chatte… tu fermes les yeux.
1 langue explore sans pudeur les recoins les plus intimes de ton corps parfait… Est ce la mienne ou celle de ton amant? Tu ne sais plus.
Tu ne sais plus ce que tu veux, tu n’es plus cérébrale maintenant, tu ne penses plus qu’avec chaque pore de ta belle peau caramel.
A toi de jouer mon amour, raconte moi la suite de cette histoire
Il a fini par me délier la langue, il a fini par obtenir ce qu’il souhaitait, je le sais excité, je sens son sexe durcir, je veux l’amener plus loin encore.
Je te regarde, prends ton sexe dans ma bouche. Je te suce doucement d’abord puis de plus en plus rapidement. Tu m’intimes de continuer en me tenant fermement la tête… Charles s’approche, je veux lui prodiguer les mêmes plaisirs, je tiens vos deux sexes maintenant à pleines mains et ma bouche, ma langue passe de l’une à l’autre.
Tu fais signe à Charles, tu lui demandes de mater mon cul. Mon fessier est offert à lui sans pudeur.
Son sexe empli d’un désir inassouvi, il m’agrippe les hanches et me prend sans attendre. C’est fort, puissant, et pourtant ce n’est pas toi John.
Tu t’en vas, tu nous laisses pour t’asseoir sur une chaise, tu veux assister au spectacle , tu veux me voir baiser de loin, moi ta femme.
La réalité prend alors le pas sur nos fantasmes, je prends conscience du corps de John, de son membre viril prêt à exploser.
Il est au delà de l’excitation maintenant.
Pourra t’on te pénétrer tous les deux?
Il n’attend pas ma réponse, me pénètre avec un gode et s’insère aussi en moi.
Est ce que c’est cela que tu veux?
Je ne veux plus parler, ne peux plus rien dire, je râle de désir, de plaisir.
John est ailleurs, il va et vient avec force, il jouit…
John s’occupe alors de mon plaisir, je souhaite qu’il le fasse avec sa langue. J’imagine Charles me tenant par le cou pendant que John s’occupe de mon clitoris.
Mon orgasme est délirant… Je t’aime John

 

 [De la part de Gentle et de ses lecteurs, nous vous souhaitons une très bonne 
découverte 🙂 ]

 

 [Le 16 décembre 2016 à 18h19, nous avons reçu le récit de ce qui s'est passé :
attention, c'est chaud 😉 ]

 

Accès exclusif

Hey, merci d'avoir lu cet article, rejoignez-nous et soyez parmis les premiers à accéder à l'application Gentle en exclusivité !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire